« Une marche citoyenne pour l’environnement ».

Belle initiative…

(Hervé Pighiera, en route vers Paris (Crédit : Hervé Pighiera / Lola Orsoni))

La marche est un mode de déplacement certes, mais elle a diverses fins. Marcher pour sa santé, marcher pour se déplacer, marcher pour son plaisir, marcher pour manifester, marcher pour défendre une cause, marcher pour soutenir, marcher pour accompagner, marcher pour informer…

En plus d’être bénéfique pour la santé, la marche permet de prendre le temps de voir ce qui nous entoure avec un œil plus averti, permet des pauses pour se rapprocher d’un point d’intérêt, aide à la réflexion et surtout ne pollue pas. Les personnes dont nous allons vous parlez ont choisi, elles, de marcher pour la santé de l’environnement, dans l’optique de sensibiliser chaque individu à la santé collective.

Hervé PIGHIERA et son amie Lola ont joué les éboueurs pendant plus de quatre mois. Originaires d’une commune des Bouches-du-Rhône, ce maçon de 27 ans et son amie de 24 ans ont décidé de nettoyer les routes de France en utilisant le moyen de transport le plus simple qui soit, et le meilleur pour la santé individuelle, collective et environnementale… : leurs pieds !

D’Aix-en Provence jusqu’à Paris, c’est plus de 1000 kilomètres qui ont été réalisés à pied. Leur récolte fut riche en canettes, mégots, bouteilles vides, emballages plastiques et même pièces de carrosserie de voitures qu’ils trouvaient sur leur passage ! À l’aide de leur poubelle à roulettes et armés de leur pince, c’est plus de 800 kilos de détritus qui ont été ramassés, correspondant à 37000 déchets recensés.

Plus d’info : cliquez ici

D’autres initiatives voient ainsi le jour, tel que le ramassage, à pied bien sûr, des déchets en forêt de Fontainebleau tous les mois, avec un groupe de bénévoles investi dans la marche écologique : le collectif « Petite marche pour une grande démarche ».

La marche, qu’elle soit reliée à des thématiques variées (parfois aux enjeux forts) ou non – qu’elle se réalise à petite échelle ou à grande échelle, qu’elle soit personnel ou non, notre marche est le reflet de nos idées et de nos convictions. Chaque pas nous accompagne dans notre démarche.